Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 14:57

L'Azuré de la bugrane, nommé également Azuré commun ou Argus bleu Polyommatus icarus, est le petit bleu de référence. Euryèce, son abondance en fait l'un des papillon les plus communs de France et d'Europe. 

 

Je rencontre fréquemment l'espèce à partir du mois d'avril, dans nombre de biotopes : prairies fleuries, allées forestières, pelouses calcaires, milieux humides, parcs et jardins. Mais aussi commune soit-elle, sous-estimer des espèces en raison de leur abondance est une erreur. Plusieurs exemples en sont la triste illustration : le Pigeon migrateur Ectopistes migratorius, et pour les papillons, la Petite tortue, si abondante il y a 20 ans, de plus en plus localisée aujourd'hui en France.

 

Pour l'heure, l'Azuré commun reste l'un des papillons les plus fréquents, qui animent même les gazons du coeur des villes.

 

Azuré de la bugrane 2

Allemagne   20.05.2008

 

        Comme tous les Polyommatus, le dimorphisme sexuel est nettement marqué. Le mâle présente une livrée bleue à franges blanches. Les bordures noires sont très fines, il n'y a pas de tache androconiale sur l'aile antérieure.

 

Azuré de la bugrane

 

Mâle.  Chaumes de Claix - 16   01.08.2007


      Le verso est variable. Selon les saisons, la couleur peut aller du brun (en été)  au gris clair (printemps - automne).

 

A noter :

 

- la présence d'un point dans la cellule, parfois absent (forme icarinus),

 

- les lunules submarginales sont bien développées sur l'aile postérieure ; d'une taille plus variables sur l'aile antérieure, voire absentes.

 

 

 

 

 

 

Azuré de la bugrane 4

Femelle.  Allemagne  20.05.2008

 

        Comme indiqué précédement, le dimorphisme sexuel de l'espèce est marqué, la femelle étant de couleur plus foncée, pour plus de discrétion lors de la ponte. Polymorphe, sa couleur de fond du recto allant du brunâtre au bleuâtre (forme caerulea), toujours d'aspect plus sombre que le mâle, avec des marques orangées sur l'antérieure et la postérieure. On note sur cette femelle une suffusion bleue basale s'étendant presque jusqu'à la moitié de l'aile. Les franges sont blanches.

 

Azuré de la bugrane 3

  Même femelle.

Allemagne  20.05.2008

 

    Son recto est plus contrasté que celui du mâle. Les ocelles de l'aile antérieure sont gros, bien développés et les lunules orangées sont bien présentes.

 

La couleur de fond est brune et peut-être variable. Présence du point cellulaire.

 

La taille de la femelle est d'ailleurs également fluctuante, des individus (mâle et femelle) de fin de saison sont particulièrement petits.

 

Les variations de l'ornementation alaire et de la taille  montrent la grande faculté d'adaptation de l'espèce. La  variabilité des milieux fréquentés influent sur la morphologie de l'insecte du fait des températures, du taux d'humidité... C'est pourquoi plusieurs sous-espèces sont décrites en Europe, dont environ 4 en France (selon les auteurs).

 

La polyphagie de la chenille explique également l'abondance de l'espèce. Au menu, nombres de Fabacées, Medicago lupulina, Trifolium repens...

Beaucoup de plantes-hôtes, donc un voltinisme assez conséquent : jusqu'à trois génération en une année.

Partager cet article

Repost0

Bienvenue !

  • : Complètement Fadet !
  • : Ouvrez l'oeil naturaliste ! Hirondelles, Coucou gris, Huppe fasciée ?? Oui !!! c'est le printemps !
  • Contact

Mes photos et les copyrights

Contrat Creative Commons
Complètement Fadet ! par David NEAU est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basé(e) sur une oeuvre à www.completementfadet.over-blog.fr.

 

Si vous souhaitez utiliser une (des) photo(s) et/ou un (des) texte(s) de ce blog, je vous remercie de m'adresser votre demande par courriel : david.neau@gmail.com

Papill'orchidées