Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 07:37

La Grande Tortue Nymphalis polychloros est l'un des premiers rhopalocères de l'année. Elle est annonciatrice d'une saison qui démarre doucement mais sûrement.

 

Grande Tortue

Forêt de Vouillé - Saint-Hilaire  - 86   28.04.2010

 

        Ce grand papillon (6 cm d'envergure) évolue dès le mois de février par températures clémentes. On le rencontre alors sur substrat chaud et sec, en lisière de bois, dans les clairières.

Son identificiation est assez aisée : couleur de fond orange-rouille pictée de tâches noires, comparables aux écailles d'une carapace de tortue. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel.

 

On peut toutefois la confondre avec la Petite Tortue, autre Nymphalidé apparaissant à la même période. Elle s'en distingue entre autre par l'aire basale de l'aile postérieure foncée très réduite, son verso peu contrasté et sa taille sensiblement supérieure. La Petite Tortue est devenue également beaucoup plus rare !

 

Grande TortueRéserve Naturelle Volontaire de la Renaudie - 16  05.04.2007

 

        Les individus du début d'année s'observaient déjà l'année passée, l'espèce volant sur une seule génération. Les imagos recherchent des sites frais et sombres pour leur hivernation, à partir du mois de septembre. On les rencontre alors dans des arbres creux, des greniers, les caves ; seul ou parfois par paire (des couples ?). Le mois de février signe la fin de leur léthargie et les premiers individus s'observent se chauffant sur les troncs d'arbres ou à terre. Le temps a usé leurs ailes mais ils conservent un vol rapide et puissant. Ils gardent également toute leur énergie pour se reproduire puisque l'accouplement et la ponte s'organisent à partir du mois de mars. 


Tout comme le Vulcain et le Paon-du-jour, la Grande Tortue possède un revers particulièrement sombre, une adaptation qui lui permet d'hiberner en toute discrétion.

 

Grande Tortue revers

Grande Tortue

  Comparer le recto et le verso de ce même individu.

Vallée des Eaux Claires - 16  31.03.2007

 

     Durant cette période, le papillon est en profonde léthargie, avec des fonctions vitales réduites au strict minimum. Grace à cela, l'espèce connait une longévité qui atteint 10 à 11 mois, comme le Morio ou le Citron.

 

La Grande Tortue n'est pas un papillon strictement butineur même si elle s'observe visitant les fleurs des saules Salix sp. (reconnus comme principales plantes-hôtes en plus des arbres de genre Ulmus, Pyrus, Prunus, Populus...) ; elle recherche surtout le miellat et la sève qui coulent des arbres blessés.

 

Comme beaucoup, c'est un papillon en voie de raréfaction, devenu rare en Grande-Bretagne et en déclin dans le Nord de la France et en Belgique. Elle est plus commune voire abondante au Sud.

 

 

Partager cet article

Repost0

Bienvenue !

  • : Complètement Fadet !
  • : Ouvrez l'oeil naturaliste ! Hirondelles, Coucou gris, Huppe fasciée ?? Oui !!! c'est le printemps !
  • Contact

Mes photos et les copyrights

Contrat Creative Commons
Complètement Fadet ! par David NEAU est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basé(e) sur une oeuvre à www.completementfadet.over-blog.fr.

 

Si vous souhaitez utiliser une (des) photo(s) et/ou un (des) texte(s) de ce blog, je vous remercie de m'adresser votre demande par courriel : david.neau@gmail.com

Papill'orchidées