Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 08:15

Les prairies humides du massif allemand de la Forêt Noire abritent une multitude de papillons. Sur Freudenstadt, outre le Cuivré écarlate, une station abrite une belle population de Nacré de la sanguisorbe. Rhopalocère rarissime en Poitou-Charentes, il est assez commun sur le tiers Nord-Est de la France.

 

Première rencontre avec ce papillon, c'est ce que j'appele une coche ! Cà mérite bien une Currywurst, avec une Beck's...

 

Nacré de la sanguisorbe-copie-1

02.07.2010   Massif de la Forêt Noire - Freudenstadt - DE

 

        Même si sa ressemblance avec le Nacré de la ronce Brenthis daphne est forte, une combinaison de critères permet une identification certaine de l'espèce.

 

La première caractéristique est son milieu d'évolution. Si le Nacré de la ronce préfère les milieux calcaires secs (je l'observe régulièrement en Charente), la station occupée par son homologue est humide, riche en Sanguisorbes officinales (dans ma situation) ou d'autres plantes liées aux milieux humides, notamment la Reine-des-prés Filipendula ulmaria, la plante-hôte principale des chenilles. 

 

Les papillons ont un vol rapide, contrairement à celui du Nacré de la ronce, plus indolent.

 

Par ailleurs,  la bordure noire des ailes postérieures forme une ligne continue, où les tâches sont peu distinctes.

 

Le comportement était également différent, les individus, particulièrement véloces, ne se laissant pas approcher. Je ne pouvais pas faire de photos, au risque de littéralement piétiner la zone. Rendez-vous le lendemain matin pour les surprendre au réveil !

 

Nacré de la sanguisorbe

02.07.2010   Massif de la Forêt Noire - Freudenstadt - DE

 

        Le lendemain, 8 h 00, je suis de retour dans la station. La rosée perle les sanguisorbes et les papillons sortent doucement de leur torpeur. Voici un individu fraichement dégourdit qui profite des premiers rayons de chaleur. En équilibre sur cette campanule, il laisse apparaître le verso de ses ailes postérieures. La coloration du verso des ailes postérieure est variable d'un individu à l'autre. La totalité des imagos de la station ne présentaient pas de suffusion foncée ni de dessins noirs dominants. 

 

Un doute persiste dans le diagnostic ?  la cellule située à la base de S4 permettra de lever le voile avec certitude. Un zoom s'impose pour repérer la région concernée :

 

  détail

Zoom sur photo précédente - Verso de l'aile postérieure

02.07.2010   Massif de la Forêt Noire -  Freudenstadt - DE

 

Chez les deux sexes, la cellule pointée est jaune sans nuance brune. Le Nacré de la sanguisorbe est confirmé !

 

 

Comme indiqué précédemment, ce papillon est rarissime en région Poitou-Charentes. En Charente, une seule station était connue dans l'Est du département. En 2013, une nouvelle petite population a été découverte sur la commune de Dirac.

Partager cet article

Repost0

Bienvenue !

  • : Complètement Fadet !
  • : Ouvrez l'oeil naturaliste ! Hirondelles, Coucou gris, Huppe fasciée ?? Oui !!! c'est le printemps !
  • Contact

Mes photos et les copyrights

Contrat Creative Commons
Complètement Fadet ! par David NEAU est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basé(e) sur une oeuvre à www.completementfadet.over-blog.fr.

 

Si vous souhaitez utiliser une (des) photo(s) et/ou un (des) texte(s) de ce blog, je vous remercie de m'adresser votre demande par courriel : david.neau@gmail.com

Papill'orchidées